Primer vuelo de noche del avion del genial Bertrand Piccard

Ver el tema anterior Ver el tema siguiente Ir abajo

Re: Primer vuelo de noche del avion del genial Bertrand Piccard

Mensaje por Admin el Jue 8 Jul - 21:52

El futuro se asoma a la ventana !!!!!!!!!!

Admin
Admin

Masculino
Nombre de messages : 961
Age : 67
Localisation : Paris de la Francia
Date d'inscription : 28/03/2008

Ver perfil de usuario http://tanger.forum-actif.net

Volver arriba Ir abajo

Primer vuelo de noche del avion del genial Bertrand Piccard

Mensaje por mariafry el Jue 8 Jul - 10:09

Solar Impulse réalise l'exploit d'un vol de nuit


08.07.2010 06:55
- mise à jour: 11:24

Les
aventuriers ont laissé exploser leur joie après l'atterrissage.
[Keystone]


Solar Impulse a gagné son pari. L'avion de
Bertrand Piccard a réussi le premier vol de nuit à l'énergie solaire.
Après avoir emmagasiné de l'énergie pendant la journée de mercredi,
l'appareil a pu voler durant 26 heures sans interruption. L'appareil
s'est posé à 9h sur l'aérodrome de Payerne (VD).









L'avion solaire a atterri en douceur, a roulé sur la piste et
s'est arrêté au bout d'une centaine de mètres seulement, accueilli par
les applaudissements d'une centaine de spectateurs.


L'équipe de Piccard a gagné son pari, après un premier
essai manqué. [Keystone]


Aux portes du vol perpétuel

"Pour la première fois, un avion
solaire a volé un jour et une nuit d'affilée sans carburant", a déclaré,
ému, Bertrand Piccard jeudi matin à Payerne. "Aujourd'hui, Solar
Impulse a démontré que l'exploit est possible", a-t-il poursuivi.
L'appareil aurait même pu poursuivre son vol: "il capte suffisamment
d'énergie pour remonter en altitude et passer une nouvelle nuit", s'est
réjoui l'aventurier. "Nous sommes aux portes du vol perpétuel", a
déclaré Bertrand Piccard peu après l'atterissage.



En sortant du
cockpit, le pilote André Borschberg s'est dit "un peu fatigué, mais
heureux", précisant qu'il avait passé "une nuit extraordinaire". Acclamé
par son équipe, le héros du jour a ajouté qu'une étape cruciale a été
franchie. "Avant, il s'agissait d'un projet, maintenant nous avons un
discours crédible", a-t-il déclaré après quelques minutes de repos. Le
pilote doit aussi "être durable"



"J'ai l'impression d'être
encore en l'air, d'être loin depuis tellement longtemps", a-t-il dit.
"Si l'avion est durable, il faut que le pilote le soit aussi", a
plaisanté l'ancien pilote de chasse âgé de 57 ans. Les traits tirés par
la nuit mais visiblement en forme, il a été félicité un à un par les
membres de l'équipe réunie sur la piste d'atterrisage.
André
Borschberg a expliqué à la presse qu'il se sentait "vraiment en
confiance". "On a eu une ou deux petites difficultés (mais) on a atteint
plus qu'on ne voulait faire, tout le monde est super content", a-t-il
indiqué. "On a fait très, très attention à gérer les économies
d'énergie. On a eu beaucoup plus (d'électricité) qu'on ne voulait en
avoir", a lancé le pilote, avant de repartir avec le reste de l'équipe.
Le
conseiller d'Etat Jean-Claude Mermoud s'est félicité de cet exploit en
terre vaudoise: "Le monde entier a aujourd'hui les yeux braqués sur
Payerne grâce à l'ambassadeur Solar Impulse, a-t-il souligné.
Pour
le directeur de vol Claude Nicollier, "c'est un superbe vol, meilleur
que prévu". Seule surprise de cet essai: l'avion solaire a été privé
d'eau durant dix heures, son ravitaillement ayant gelé lorsque l'avion
se trouvait à 8700 mètres d'altitude par moins 20 degrés.

L'équipe de Betrand Piccard réalisera d'autres vols
d'essai. [Keystone]

Des conditions idéales



Mercredi, le prototype HB-SIA avait
profité de conditions météorologiques idéales: il s'est élevé jusqu'à
8700 mètres d'altitude pour accumuler l'énergie solaire nécessaire pour
traverser la nuit.
Durant les premières heures de la nuit, l'avion
est redescendu à 1500 mètres et n'a ensuite perdu que peu d'altitude.
L'appareil a passé sa nuit à effectuer plusieurs rondes entre
l'aérodrome broyard et le lac de Morat, à une vitesse d'environ 23
noeuds (50 km/h), afin de préserver le maximum d'énergie.
Ce vol,
qui intervient trois mois après un premier vol d'une heure et demie, est
une étape cruciale pour le projet dirigé par l'explorateur Bertrand
Piccard. Il permet de tester la capacité de l'appareil à voler de jour
comme de nuit, ses 12'000 cellules photovoltaïques rechargeant sous le
soleil les batteries nécessaires au vol nocturne.
L'équipe de
quelque 70 personnes compte effectuer d'autres vols pour calibrer la
machine et finalement construire un deuxième exemplaire qui fera le tour
du monde en cinq étapes d'ici 2013, voire 2014, et non plus 2012 comme
annoncé précédemment.

mariafry

Nombre de messages : 449
Age : 56
Localisation : Ginebra - Suiza
Date d'inscription : 06/02/2010

Ver perfil de usuario

Volver arriba Ir abajo

Ver el tema anterior Ver el tema siguiente Volver arriba

- Temas similares

 
Permisos de este foro:
No puedes responder a temas en este foro.