A BRULE-POURPOINT :Les dommages collatéraux de la croissance

Ver el tema anterior Ver el tema siguiente Ir abajo

A BRULE-POURPOINT :Les dommages collatéraux de la croissance

Mensaje por Merce el Miér 11 Feb - 12:54

Le Journal de Tanger


Mercredi 11 février 2009


A BRULE-POURPOINT :Les dommages collatéraux de la croissance
«Il serait trop prématuré d’évoquer un impact sur les projets en cours ou envisagés dans la région Tanger-Tétouan ; pour l’instant, les travaux vont bon train conformément aux prévisions initiales».
«A cause de la crise, nombre d’investisseurs se voient dans l’obligation d’explorer d’autres marchés et, à ce titre, celui de Tanger constitue une excellente alternative».


<table width="250" align="right" border="0" cellpadding="0" cellspacing="0"><tr><td bgcolor="#000000"></td></tr></table>
Nonobstant une conjoncture internationale difficile, les indicateurs tangérois sont au vert. Le pôle portuaire Tanger-Med I et II qui devrait atteindre sa vitesse de croisière dans quelques années, donne l’impression d’être plus « résistant » que les marchés financiers. Le directeur du centre régional de l’investissement (CRI) de Tanger-Tétouan, M. Jelloul Semsame, qui a un droit de regard sur tous
les investissements en cours ou prévus dans la zone Nord soutient sans
ambages « qu’il serait trop prématuré d’évoquer un impact sur les projets en cours ou envisagés et que pour l’instant, les travaux vont bon train conformément aux prévisions initiales ». En cela, il rejoint le point de vue du Consul général d’Espagne à Tanger, M. José de
Carvajal Salido, qui estime que « justement, à cause de la crise, nombre d’investisseurs se voient dans l’obligation d’explorer d’autres marchés et qu’à ce titre celui de Tanger constitue une excellente alternative ».
Autant dire qu’à quelque chose, malheur est bon et qu’il y a moyen de tirer son épingle du jeu en dépit d’un ralentissement palpable au niveau de l’immobilier et du tourisme notamment. Même le secteur de
l’automobile, l’un des plus affectés à travers le monde semble pour l’instant épargner la capitale du Détroit. Preuve en est que le gigantesque chantier de Renault-Nissan, censé procurer 6000 emplois directs sera maintenu n’en déplaise aux rumeurs colportées par El País qui a poussé le délire jusqu’à évoquer Barcelone comme alternative !
C’est ce qu’on appelle prendre ses fantasmes pour une réalité. Toujours dans le chapitre des bonnes nouvelles, la région de Tanger-Tétouan connaît la plus importante croissance démographique du pays, soit plus de 3% par an ce qui constitue le double de la moyenne nationale. Avec une population globale de 2,5 millions d’habitants,
soit 8% du total national, la zone Nord draine des investissements beaucoup plus importants en terme de pourcentage. En quoi est ce qu’une croissance démographique constitue une bonne nouvelle ? Tout simplement
parce que dans le cas de la région de Tanger-Tétouan, elle s’inscrit dans une dynamique favorable aux investissements et à la création de l’emploi. C’est cette croissance justement qui explique l’engouement
spectaculaire suscité à l’échelle internationale par le pôle portuaire et qui apparaît en terme d’attractivité plus solide que la crise.
Malheureusement, tout ce qui brille n’est pas or. Corollaire de ces innombrables chantiers et de l’aura dont bénéficie la zone Nord, le coût de la vie y a flambé sensiblement plus qu’ailleurs. A un point tel qu’il devient peu crédible désormais d’évoquer une destination bon marché quand on se réfère à Tanger. Les prix s’alignent de plus en plus sur les normes internationales c’est à dire dans le mauvais sens et la population humble qui constitue l’écrasante majorité écope à tous les niveaux. C’est la rançon du succès même si elle se manifeste de façon implacable et affecte la majorité. Vivre dehors, c’est-à-dire prendre un café ou un sandwich, s’offrir une escapade en famille ou autres petits plaisirs de la vie quotidienne s’est converti en jeu d’équilibre où bien souvent il s’agit de faire des choix entre les saines tentations et la réalité du budget. Raison pour laquelle, il urge d’instituer un système de protection sociale digne de ce nom afin que croissance économique ne soit pas synonyme d’exclusion.

par Ismaïl HARAKAT

Merce

Femenino
Nombre de messages : 537
Age : 71
Localisation : Perth Australia
Date d'inscription : 29/03/2008

Ver perfil de usuario

Volver arriba Ir abajo

Ver el tema anterior Ver el tema siguiente Volver arriba

- Temas similares

 
Permisos de este foro:
No puedes responder a temas en este foro.