Nouvelles

Ver el tema anterior Ver el tema siguiente Ir abajo

QUE GRAN ACTOR

Mensaje por TANY AMAR GREISLER el Dom 6 Abr - 18:09

flower CHARLTON HESTON , QUE GRAN ACTOR! MARCO EPOCA , SE QUEDARA PARA SIEMPRE EN NUESTRA MEMORIA.

TANY AMAR GREISLER

Nombre de messages : 121
Date d'inscription : 29/03/2008

Ver perfil de usuario

Volver arriba Ir abajo

Re: Nouvelles

Mensaje por Admin el Dom 6 Abr - 11:00

Que descanse en Paz...

Admin
Admin

Masculino
Nombre de messages : 961
Age : 67
Localisation : Paris de la Francia
Date d'inscription : 28/03/2008

Ver perfil de usuario http://tanger.forum-actif.net

Volver arriba Ir abajo

Nouvelles

Mensaje por Merce el Dom 6 Abr - 10:14

Queridos amigos un gran hombre, un gran actor fallecio, el unico, la leyenda Charton Heston.
descanza en paz.
http://www.lefigaro.fr/cinema/2008/04/06/03002-20080406ARTFIG00027-la-mort-de-charlton-hest
Merche

La mort de Charlton Heston(1924-2008)






C. M. (lefigaro.fr) avec AFP et AP
06/04/2008 | Mise à jour : 09:47


Son rôle mythique est celui du conducteur de chars dans «Ben-Hur» (1959) de William Wyler.
Crédits photo : AFP




L'acteur
des «Dix Commandements» et de «Ben-Hur», également chantre du port
d'armes aux Etats-Unis, s'est éteint à l'âge de 84 ans.


l restera à jamais le symbole d'une époque. «J'ai une tête qui
appartient à un autre siècle», se plaisait-il à dire. Charlton Heston
est mort samedi soir à son domicile de Beverly Hills, à Los Angeles, à
l'âge de 84 ans. Il y a six ans, il avait révélé qu'il souffrait de la
maladie d'Alzheimer. Sa carrure athlétique, son visage carré, sa
voix sonore et son charisme l'avaient imposé dans un cinéma avide de
fresques historiques et religieuses. Il incarna ainsi au fil de sa
carrière Buffalo Bill dans «Le Triomphe de Buffalo Bill» (1953), le
général Andrew Jackson du «Général invincible» (1958) ou des
«Boucaniers» (1958), mais obtint la consécration grâce au Moïse des
«Dix Commandements» (1956) de Cecil B. DeMille. Son rôle mythique reste
toutefois celui du conducteur de chars dans «Ben-Hur» (1959) de William
Wyler. Le film remporta onze Oscars ( cliquez ici pour revoir la bande-annonce du film ). Il
fut aussi le «Cid» pour Anthony Mann en 1961, saint Jean Baptiste dans
«La plus grande Histoire jamais contée» (1964), Michel-Ange dans
«L'Extase et l'agonie» (1965), Marc Antoine dans «Jules César» (1970)
et «Antoine et Cléopâtre» (1971), Richelieu dans «Les trois
Mousquetaires» (1973) ou Henri VIII dans «Le Prince et le pauvre»
(1977). Controversé

Les grands films et grands
succès jalonnent la carrière de l'acteur, qui partage l'affiche avec
Ava Gardner et David Niven dans «Les Cinquante-cinq jours de Pékin»
(1962), Roddy McDowall dans «La Planète des singes» (1969), Arnold
Schwarzenegger et Jamie Lee Curtis dans «True Lies» (1993), Max von
Sydow et Martin Landau dans «La plus grande Histoire jamais contée»,
Janet Leigh et Orson Welles dans «La Soif du mal» (1957)… Mais
son rôle le plus controversé fut celui de président de la NRA de 1998 à
2003. Lors des conventions du puissant lobby, il montait sur le podium
en brandissant une carabine antique à l'adresse des défenseurs d'un
contrôle des armes à feu. Il lançait alors qu'ils ne pourraient lui
prendre son arme qu'en la prenant «de ses mains froides et mortes» (revivez la scène en vidéo).
En 2003, le président George Bush le décora de la médaille
présidentielle de la liberté, l'une des plus grandes décorations
civiles des Etats-Unis.

Merce

Femenino
Nombre de messages : 537
Age : 71
Localisation : Perth Australia
Date d'inscription : 29/03/2008

Ver perfil de usuario

Volver arriba Ir abajo

Re: Nouvelles

Mensaje por Contenido patrocinado Hoy a las 1:59


Contenido patrocinado


Volver arriba Ir abajo

Ver el tema anterior Ver el tema siguiente Volver arriba

- Temas similares

 
Permisos de este foro:
No puedes responder a temas en este foro.