Une étude israélienne prouve que l'optimisme chasse le cancer

Ver el tema anterior Ver el tema siguiente Ir abajo

Une étude israélienne prouve que l'optimisme chasse le cancer

Mensaje por Merce el Dom 31 Ago - 4:13

Une étude israélienne prouve que l'optimisme chasse le cancer
par Yael Ancri
jeudi 28 août 2008

L'optimisme prévient le cancer. C'est ce qu'a découvert une étude israélienne qui montre que le bonheur et les pensée positives diminuent les risques d'être atteint du cancer du sein. En revanche les traumatismes font augmenter de dizaines de pourcents les risques de souffrir de cette maladie qui est considérée comme la plus meurtrière au sein de la population féminine israélienne. Cette nouvelle étude a été publiée dans le dernier numéro du magazine Biomed CancerL'équipe de chercheurs, dirigée par le professeur Ronit Péled de l'université Ben Gourion du Néguev, a interrogé 622 femmes de 25 à 45 ans, dont 255
atteintes du cancer du sein et 367 saines. Les femmes ont dû répondre à un questionnaire sur diverses expériences de leur vie, sur leur niveau de bonheur, d'optimisme, d'anxiété et de dépression avant que la maladie ne soit diagnostiquée. Les chercheurs ont également vérifié le lien entre les traumatismes vécus par les femmes participant à la recherche ou une éventuelle détresse mentale et le taux de cancer du sein dans le groupe des femmes étudiées. Les résultats de l'étude montrent clairement que le fait d'être atteint du cancer du sein est lié à l'état mental de la patiente. D'après les chercheurs de Ben Gourion, l'optimiste diminue les risques d'être atteint du cancer du sein de 25 %. En revanche les femmes qui ont vécu des traumatismes
ont 62 % plus de risques d'avoir cette maladie. Les chercheurs israéliens considèrent par conséquent que les femmes qui ont vécu plusieurs traumatismes ou événements négatifs dans leurs vies forment un groupe en danger et doivent prendre au sérieux les analyses de dépistage de la maladie. Les chercheurs ne savent pas encore exactement comment le système nerveux influence le système hormonal et immunitaire du corps humain et comment ces derniers ont ensuite une incidence sur les risques d'être atteint du cancer du sein. Cependant, la neuro-immunologie – branche de la médecine en plein développement
ces dernières années – a montré qu'il y a un rapport direct entre les systèmes immunitaires et neurologiques. Les modifications de l'état mental ou nerveux d'un individu ont une influence directe sur le système immunitaire de ce dernier. Le cancer du sein est la plus importante cause de mortalité en Israël au sein de la population féminine. Une femme sur huit souffre de cette maladie. Ces derniers temps, environ 4 000 femmes par an sont diagnostiquées. D'après le ministère de la Santé. La moitié d'entre elles sont jeunes, mais le taux de femmes atteintes augmente également avec l'âge.

Merce

Femenino
Nombre de messages : 537
Age : 71
Localisation : Perth Australia
Date d'inscription : 29/03/2008

Ver perfil de usuario

Volver arriba Ir abajo

Ver el tema anterior Ver el tema siguiente Volver arriba

- Temas similares

 
Permisos de este foro:
No puedes responder a temas en este foro.